Regarde la mer

Sous l'oeil des deux colonnes

28 Décembre 2015, 14:15pm

Publié par Pascal

Passage de lumière à haute vitesse, sous l'oeil de deux colonnes d'acier. Ceux qui fréquentent mes pages auront peut-être reconnu l'endroit. C'est un de mes lieux préférés pour réaliser de telles captures de "Trains de lumière" : La ligne Nantes - Saint Nazaire qui traverse la raffinerie de Donges, un lieu hautement photogénique. Eloignez-vous de la voie ferrée, la lumière colorée va passer.

Bonne fin d'année 2015 à toutes et à tous. Je vous donne rendez-vous en 2016.

Sous l'oeil des deux colonnes
Sous l'oeil des deux colonnes

Voir les commentaires

Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue

11 Décembre 2015, 10:41am

Publié par Pascal Collin

"Ostmark" ! Derrière ce nom allemand se cache ni plus ni moins qu'une des plus belles épaves de la façade ouest. Construit en 1936 pour la compagnie aérienne Lufthansa, le lanceur d'hydravions permet à la compagnie allemande de concurrencer l'aéropostale française. Lorsque la guerre éclate, la Kreigsmarine réquisitionne le beau navire dans le but de lui donner une vocation plus militaire. En septembre 1940, stationné aux Canaries, le navire reçoit l'ordre de gagner le port de Brest déjà sous occupation. Il ne l'atteindra jamais. Le 19 septembre, alors qu'il est dans le sud de Belle-Ile En Mer il est repéré par le sous-marin anglais HMS Tuna qui patrouille dans le secteur. Ce ne sont pas les deux dragueurs de mines qui l'accompagnent qui empêcheront le destin de s'accomplir. Une torpille de sa Majesté est lancée et vient exploser contre l'acier allemand qui se déchire. L'Ostmark sombre et s'en va se poser 60 mètres plus bas sur le sable du sud Bretagne.

Dimanche 20 septembre 2015

Tous les plongeurs vous le diront, il est des épaves plus désirées que d'autres. Des épaves aux-quelles on laisse une place au chaud dans son carnet de plongée. Des épaves souvent lointaines, profondes et qui demandent l'alignement des planètes de la météo, des marées et des disponibilités des copains pour enfin être touchées du regard. Pour nombre de plongeurs de la région, les sous-marins U-171 et le moins accessible U-976 sont des ces "épaves - graal". En ce qui me concerne (et je sais que je ne suis pas le seul !), l'Ostmark est l'épave qui occupait mes neurones plongeurs depuis 2 ou 3 ans.

Plus ou moins planifiée à diverses occasions et toujours annulé faute de météo convenable, de plongeurs entrainés disponibles ou que sais-je encore... la sortie se voyait chaque fois annulée. Le dimanche 20 septembre 2015, enfin les conditions sont réunies et nous sommes 3 chanceux à basculer sous la surface à peine ondulée... direction l'épave de l'Ostmark baignée dans une eau d'un bleu profond. Une plongée longtemps attendue mais qui tiendra toutes ses promesses...

La page détaillée de l'Ostmark ainsi que d'autres photos sur le site des ANGES

Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue

Voir les commentaires

A lire : Grandes histoires de naufrages

20 Novembre 2015, 14:07pm

Publié par Pascal Collin

Le mois dernier j'ai été contacté par un rédacteur du journal Ouest France. En coopération avec la revue Chasse Marée, le journal préparait un hors-série sur les naufrages plus ou moins célèbres de l'histoire. Afin d'imager ce que deviennent les navires après avoir sombré, l'équipe de rédaction cherchait quelques photos d'épaves. Il se sont adressés à moi, j'ai bien volontiers accepté.

Le résultat est un beau "magazine" de près de 100 pages sur papier glacé racontant, par thèmes (paquebots, navires de pêche, voiliers de course, navires de commerce...) des naufrages, certains connus, d'autres non. Le tout est illustré par des photos d'époque. Un ouvrage agréable à lire, que je recommande aux passionnés comme aux néophytes. A 5,90€, il n'y a pas de raison de se priver d'agréables moments de lecture. Pour ceux d'entre-vous n'habitant pas dans l'ouest et qui souhaitent l'acquérir, cliquez sur l'image ci-dessous, elle vous emmène vers la boutique du journal.

Bonne lecture !

A lire : Grandes histoires de naufrages
A lire : Grandes histoires de naufrages
A lire : Grandes histoires de naufrages
A lire : Grandes histoires de naufrages

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
me(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');