Mercredi 29 octobre 2014 3 29 /10 /Oct /2014 09:56

16 novembre 1917

Un convoi allié faisant route au sud passe dans la nuit au large de l'estuaire de la Loire. Il est escorté par le Naalso, un chalutier armé de 30 mètres de long à peine. Le phare de l'ile d'Yeu est déjà en vue lorsqu'une forte explosion ébranle le navire, détruisant son local radio et le poste de veille. L'eau s'engouffre rapidement et a vite fait d'envahir le chalutier. L'équipage a tout juste le temps d'embarquer dans le canot de sauvetage. Moins de 5 minutes après l'explosion, le Naalso s'enfonce seul sous les flots. Il s'en va rejoindre sa dernière demeure le beau sable vendéen.

Longtemps confondu avec l'Epave aux lanternes, l'épave du Naalso fut finalement découverte en juillet 2011 par des plongeurs de l'ile d'Yeu passionnés d'épaves. Plongées après plongées, indices après indices, le nom du navire apparu et permis son identification formelle... rendant du même coup l'Epave aux lanterne non identifiée.

Dimanche 21 septembre 2014

C'est avec Jean-Marc Cadou, un des "découvreurs" du Naalso que je descends vers le chalutier armé. Posée droit sur sa quille à presque 65 mètres de fond, l'épave étonne immédiatement par son état de conservation. La coque est en effet presque totalement intacte, seules les structures supérieures sont effondrées. Le reste de la proue dont l'étrave défie le sable et les années est la partie la moins haute de l'épave et on a peine à imaginer que ce navire ai été victime d'une explosion destructrice.

La modeste taille de l'épave est parfaitement adaptée à sa profondeur de telle sorte qu'il est possible d'en faire le tour en une quinzaine de minutes... ce qui laisse tout de même peu de temps pour fouiner plus en détail dans les cales. Celles-ci renferment encore quelques dizaines d'obus de 65mm qui, s'ils étaient destinés à trouer de l'acier allemands servent finalement de caches pour la faune vendéenne. La chaudière et la machine dépassent tout juste du pont principal mais il est possible de passer sous la tôle pour voir les détails de leur mécanique. Il faut simplement se frayer un chemin parmi les congres. Sur le Naalso, les queues bleues sont légion !

L'arrière est rapidement en vue, une superbe poupe tout en rondeurs sur laquelle on est "obligés" de s'attarder... mais pas trop malheureusement car les minutes de palier s'envolent. Le chemin inverse en suivant le bordé bâbord, toujours accompagné par un congre et le mouillage nous attend pour nous guider vers la surface, via quelques minutes de désaturation au milieu des salpes. Nous laissons le vieux chalutier à vapeur Naalso à ses nouveaux occupants dans leur ambiance bleu sombre. Une plongée tout juste magnifique, une de plus cette saison. 

T0861
T0865
T0868
T0872
T0876
T0885
T0886
T0888
T0889
T0892
T0894
T0899
T0901
T0905
T0907
T0909
T0912
T0926
Plus de photos dans l'album
T0910

Par Pascal Collin
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mercredi 15 octobre 2014 3 15 /10 /Oct /2014 15:20

Samedi 6 septembre 2014

Quand on oublie sa lampe dans le bateau, on est condamné à photographier la ferraille éclairée par la lumière naturelle. C'est ce qu'il m'est arrivé sur la magnifique épave du Frimaire, plus connue sous le nom de SN1C. Ouf et à la fois dommage, la visibilité était excellente !

Le cargo victime d'un sous-marin allemand en 1917 repose au large de Saint-Nazaire, posé à -45m sur le sable. Il est devenu un très beau récif artificiel, haut en couleurs... quand on a une lampe. Quand on en a pas, il reste à admirer les formes navales d'une autre époque, celle où les poupes étaient toutes en rondeur. Une très très belle épave, même si la zone avant est recouverte d'un énorme morceau de chalut...

SN1C Frimaire T0665
SN1C Frimaire T0668
SN1C Frimaire T0674
SN1C Frimaire T0678
SN1C Frimaire T0680
SN1C Frimaire T0685
SN1C Frimaire T0645
SN1C Frimaire T0694
SN1C Frimaire T0696
SN1C Frimaire T0704
SN1C Frimaire T0707
SN1C Frimaire T0709
SN1C Frimaire T0716
SN1C Frimaire T0725
SN1C Frimaire T0734
SN1C Frimaire T0756
SN1C Frimaire T0759
SN1C Frimaire T0761
SN1C Frimaire T0768
Plus de photos dans l'album
SN1C Frimaire T0728

Par Pascal Collin
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mercredi 1 octobre 2014 3 01 /10 /Oct /2014 11:50

Samedi 20 septembre 2014

Une virée au départ de l'Ile d'Yeu en compagnie de passionnés d'épaves pour la visite d'une "grosse ferraille" profonde.

Le 8 octobre 1969, dans une mer formée, la drague "Azie" rompt sa remorque et sombre au large de la Vendée, dans le sud de l'ile d'Yeu. Posée sur un fond de sable à -60m, elle abrite désormais la faune Atlantique et voit passer quelques rares plongeurs à qui elle offre une belle plongée épave, profonde, atypique et bleutée... Une épave dont il est bien sûr impossible de faire le tour en une seule plongée, vu la masse d'acier et la profondeur.

Merci les gars pour la balade !

L'Azie sur le site des Anges

Azie T0799
Azie T0802
Azie T0803
Azie T0805
Azie T0812
Azie T0818
Azie T0821
Azie T0824
Azie T0834
Azie T0838
Azie T0840
Azie T0846
Plus de photos dans l'album
Azie T0824

Par Pascal Collin
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires

Présentation

Epaves / Wrecks

Reflex de tombants

A bord des remorqueurs

Manœuvres de pétroliers, méthaniers, Paquebots
Cliquez et embarquez
Stena Clear Sky T2859

A bord des géants

Rechercher

Copyright

Visites

Compteur gratuit

Free counters!

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés