Samedi 23 août 2014 6 23 /08 /Août /2014 07:30

Baptisé "Sachsen Wald" à sa construction en 1939, le chalutier allemand de 57 mètres ne connaîtra pas longtemps l'odeur de la pêche en mer. Rapidement réquisitionné, il est affublé d'armes de guerre dont un canon sur la plage avant. Rebaptisé "V-414" en août 1941, le navire est affecté à la défense de la façade Atlantique où il effectue diverses missions d'escortes sans connaître la fureur du combat durant les premières années d'occupation. En 1944, la pression alliée sur le front ouest s'intensifie. Les airs appartiennent aux boat fighters anglais et sur la mer croisent de redoutables navires de guerres. Les bâtiments de la Kriegsmarine sont devenus des proies.

La nuit du 5 au 6 août 1944, le V414 fait partie d'une flottille de 7 navires allemands qui naviguent à quelques milles nautiques de l'île d'Yeu. Provenant de Saint-Nazaire, les navires descendent vers la Rochelle chargés de soldats et de matériels. Pris en chasse par de puissants bâtiments de guerre alliés, le convoi allemand subit, en milieu de nuit, un déluge de feu et d'acier. L'équilibre des forces est à ce point inégal qu'en 1/4 d'heure à peine, 6 des 7 navires sont envoyés par le fond avec hommes et chargements. Les canons alliés viennent de semer la désolation dans le convoi de la Kriegsmarine. Le seul navire qui réussi à s'extirper du combat sera coulé par l'aviation anglaise quelques heures plus tard.

Vestiges d'un court mais meurtrier combat naval, les épaves de ces navires reposent sur le sable du large vers les 55 mètres de fond à quelques encablures les unes des autres. Parmi ces "ferrailles" se trouve le V414. Ce dimanche 17 août 2014, outre la beauté de l'épave, la visite allait proposer une ambiance surprenante. Ayant traversé un nuage compact à la descente, c'est de nuit et à petite vitesse que nous visitions les restes du chalutier. Puis, comme par magie, à presque 15 minutes d'immersion, le jour se leva subitement et révéla l'épave dans presque 20 mètres de visibilité ! Malheureusement, 3 minutes de plus et c'était déjà l'heure de la remontée. Une des plus belles plongées de la saison et aussi, sûrement, la plus grosse frustration de l'année !

Le récit plus détaillé sur la page de l'Hoheweg.

Le V414 sur le site des ANGES

V414 T9837
V414 T9841
V414 T9846
V414 T9863
V414 T9869
V414 T9872
V414 T9876
V414 T9879
V414 T9881-1
V414 T9884
V414 T9886
Plus de photos dans l'album
V414 T9877

Par Pascal Collin
Voir les 0 commentaires
Mercredi 13 août 2014 3 13 /08 /Août /2014 16:45

Bien moins de poissons sur les cailloux que sur la ferraille mais le tombant de Basse Capella regorge de belles gorgones, d'éponges, d'anémones hautes en couleurs et de toute la faune fixée de la région. Tout ce monde est posé sur de la roches qui, par certains côtés, rappelle le tombant du grand trou. Certes, c'est ici moins profond car le pied du tombant qui démarre à 12 mètres et s'arrête à moins de 30 mètres sous la surface de l'eau. De la belle plongée rocheuse pour tous les yeux !

T0058
T0063
T0076

Par Pascal Collin
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Mercredi 6 août 2014 3 06 /08 /Août /2014 14:50

Les ferrailleurs sous-marins vous le diront : lorsque des coordonnées sortent d'un vieux cahier (limite grimoire), il y a peu de chances que celles-ci donnent quelque chose de concret. Un tas de cailloux ou même rien du tout, voilà ce qui attend le plus souvent les explorateurs le nez rivé sur le sonar ou en descente vers le fond. Cependant, il arrive parfois que les milles nautiques de navigation soient récompensés par, enfin, de l'acier naufragé.

Ce samedi 26 juillet, si le grappin était posé sur le sable, les 5 ou 6 congres tournant autour furent le signe incontestable de la présence toute proche d'un oasis de vie. Effectivement, à quelques coups de palmes de là, posée sur le beau sable blanc du large, une petite épave inconnue nous attendait. Si le navire était de taille modeste, la faune présente, elle, était caractérisée par sa taille démeusurée et par le nombre d'individus. Des congres énormes, des lieus du large, de la julienne, des homards de concours... Un zoo sous-marin hypnotique à faire oublier le but premier de a visite : l'épave elle-même !

C'est donc sans avoir fouiné la ferraille mais des images de poissons plein la tête (et la carte mémoire) que nous remontâmes vers la surface. Une plongée totalement atypique comme on en voudrait plus souvent.

Caboteur Large T9891
Caboteur Large T9899
Caboteur Large T9900
Caboteur Large T9906
Caboteur Large T9909
Caboteur Large T9953
Caboteur Large T9916
Caboteur Large T9933
Caboteur Large T9934
Caboteur Large T9939
Caboteur Large T9944
Caboteur Large T9910
Caboteur Large T9913
Caboteur Large T9954
Caboteur Large T9978
Caboteur Large T9979
Caboteur Large T9998
Plus de photos dans l'album
Caboteur Large T9949

Par Pascal Collin
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires

Présentation

Epaves / Wrecks

Reflex de tombants

A bord des remorqueurs

Manœuvres de pétroliers, méthaniers, Paquebots
Cliquez et embarquez
Stena Clear Sky T2859

A bord des géants

Rechercher

Copyright

Visites

Compteur gratuit

Free counters!

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés