Regarde la mer

U-171, célèbre loup gris

24 Août 2015, 14:27pm

Publié par Pascal Collin

9 octobre 1942

De retour de sa première mission au large des USA ou il a coulé 3 navires, le U-171 arrive près de Lorient avec 3 heures d'avance. Le commandant décide alors de faire route sans attendre le speerbrecher qui doit lui dégager la voie. Mal lui en prend car vers 13h, à l'ouest de l'île de Groix, son bâtiment croise la route d'une mine magnétique anglaise.

L'explosion lui ouvre une large brèche sur l'arrière et le loup gris s'enfonce rapidement, allant se poser sur 40m de fond. 15 marins arrivent à s'en échapper de justesse, les autres membres de l'équipage sont malheureusement prisonniers de la coque de métal. 17 marins réfugiés dans la salle des torpilles avant arrivent à en fermer les portes étanches. Munis d'appareils respiratoires autonomes, ils arriveront à s'en extirper par un tube lance torpille. 15 gagneront la surface vivants et seront récupérés par les secours.

La page détaillée du U-171 ainsi que d'autres photos sur le site des ANGES

Samedi 8 août 2015

C’est au départ de Lorient par une belle journée d’été qu’avec Jean-Philippe nous nous rendons sur la célèbre épave du U171. Stéphane assurera notre sécu surface sous un très beau soleil et avec vue sur l’Ile de Groix. Nous basculons dans une eau bleue et limpide mais qui se charge brusquement à -25m. De la neige sous-marine tombe sur le loup gris et limite la visibilité à 6 mètres environ. Elle laisse tout de même bien passer les rayons du soleil. Si Jean-Phi’ a maintes fois plongé le sous-marin, pour ma part c’est la deuxième visite, la première datant de 2009… quand j’étais Niveau 2 (voir le chapitre au-dessus !). Je lui emboite donc le palmage.

De prime abord l’épave est relativement pauvre en faune. Un petit banc de tacauds se promène à l’ombre du kiosque, quelques crabes, un homard mais pas de lieu à l’horizon, la lumière des lampes ne révèle pas non plus mille couleurs au contraire d’autres épaves du secteur. Nous explorons la « ferraille » quand rapidement une petite paire d’antennes attire notre attention. Une langouste ! Puis quelques mètres plus loin, une autre, puis encore une autre ! Certes petites mais bien présentes, elles jalonneront notre exploration pour 2 tours d’épave. Le sympathique crustacé fait effectivement son retour dans les eaux bretonnes. Une bonne série de paliers dans le bleu et retour à la surface toujours baignée par un beau soleil Breton.

Commenter cet article

PascalXLD 31/08/2015 08:09

Une superbe série

Bonne journée

Tce76 27/08/2015 23:30

Salut Pascal,
Revenus de vacances après 3 semaines et 8000 km de Road trip, on récupère lentement.
Encore une belle série sous marine de ta part. Merci pour ces beautés.

Den B 26/08/2015 16:24

Belles photos de cette plongée épave. Je ne connais pas celles de l'atlantique mais je connais le Rubis de Cavalaire.
C'est toujours spécial de plonger sur un sous-marin...
Ils ne respirent quasiment jamais ces plongeurs !
A+

Danièle Nguyen 25/08/2015 18:21

Belle série Pascal comme toujours ! normal pour le soleil nous l'avons attaché pour essayer de le garder le plus longtemps possible ;-) par contre je ne visionne pas les photos 5 et 8 ? Bonne fin de journée à toi et bonne reprise aux petiots ;-)

Framboise à Pornic 24/08/2015 18:11

Quand je lis comment les marins coincés dans la salle des torpilles sont arrivés à sortir ,ça me donne des frissons ...
y'a de quoi devenir fou dingue en pareille circonstance
Toujours de très belles photos , le truc rond c'est une mine ?

Pascal 27/08/2015 07:58

Merci Françoise. Le "truc rond", je pense que tu veux parler de la photo où l'on voit l'arrière du sous-marin, avec son hélice tribord rescapée. Les 2 trous sont les ouvertures des tubes lance-torpille arrières.

me(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');