Regarde la mer

Ville de Rochefort, retrouvailles après l'hiver

18 Avril 2010, 16:56pm

Publié par Pascal Collin

Dimanche 18 avril 2010

La saison des tempêtes touche (normalement) à sa fin. Bien sûr, le Ville de Rochefort l'a passée non sans souffrir de quelques bouts de tôles, s'affaissant inexorablement au fil du temps qui passe. Quoiqu'il en soit, cette année encore il verra défiler une armée de plongeurs qui descendront le saluer et s'émerveiller de ses trésors.


Une magnifique matinée de dimanche estival, avec Manu et Ben nous rendons visite au cargo et à ses habitants, du moins ceux qui l'ont gardé en quartier d'hiver... Entouré d'une eau un peu laiteuse mais laissant passer les rayons du soleil, le Ville de Rochefort nous délivre quelques uns de ses secrets. Guidé par Manu et Ben, je découvre "la cave", laissant apparaître une partie de la cargaison, des bouteilles de Bordeaux. En fouinant un peu, on y aperçoit également des pots de moutarde posés là depuis bientôt cent ans.


Comme je m'y attendais, la faune n'est pas encore complètement présente. Les tacauds pas assez nombreux pour serrer les rangs, les congres qui vont de paires sont aussi un peu moins présents. Un petit nombre de cténolabres réfugiés dans les tuyaux, 2 ou 3 vieilles, quelques dormeurs et araignées, seules, les blennies, indélogeables, semblent être toutes restées là. Quant au homard du bordé tribord que je trouvais à chaque fois du premier coup, il a carrément déménagé ! Je repasserai plus tard dans la saison voir si il est revenu... En tout cas, une chose est sûre, en avril ce n'est pas la crise du logement au pays de la tôle de fond.


A bonne allure, nous avons déjà parcouru une bonne partie de l'épave et comme à chaque fois, il faut regagner notre élément. Un petit tour sur la roche à l'extérieur pour m'apercevoir qu'elle mérite elle aussi une prochaine exploration bio et nous remontons au monde de l'air libre, baigné de soleil et de ciel bleu.


Après 6 mois jour pour jour, c'était ma première visite de l'année à cette belle épave. J'espère bien y retourner un peu plus tard, quand les antennes rouges seront de retour et que les tacauds seront légions...

Le Pilier à la sauce Lomo

5631 Lomo5635563656382010, l'année du troque jujube ?

5646La cave du Ville de Rochefort !

5648565156525655Enfin des blennies

565956655664L'intérieur d'une chaudière

56705678567956815684Une photo pour françois

568756915634Une histoire de syphons...

570257035708

Voir les commentaires

Portivy, les Pierres du Moulin

12 Avril 2010, 15:59pm

Publié par Pascal Collin

Dimanche 11 avril 2010

Voilà un site au nom agréable à l'oreille, voire poétique, et qui aurait certainement plus à Alphonse Daudet. Et si la plongée avait existée au 19ème siècle, l'écrivain et poète aurait à coup sûr succombé à la poésie visuelle cachée juste là, à 10 / 12 mètres sous la surface de l'eau et que je m'en vais admirer en ce beau dimanche d'avril. Bascule arrière pour 4 hommes grenouilles (et non, pas de femme aujourd'hui !), Gérard prend la tête et nous descendons.

A la lumière de la lampe, de larges placards de corynactis éblouissent la rétine du plongeur. Une anémone que je croyais blanche se pare d'un teint bleuté. Alcyons en fleur, oursins violets, étrilles, araignées, vieilles, dormeurs, épineuses, cliones... toute la faune bretonne explose en une multitude de couleurs à mes yeux cachés derrière la vitre du masque.

En se posant un instant et en plissant encore un peu plus les yeux un autre monde, plus petit, se révèle. Le troque jujube se promène entre les alcyons et les comatules dansantes, un minuscule corail jaune bien solitaire filtre sagement l'eau, une cadeline de deux centimètres va d'éponge en éponge.

Mais à peine le temps de les admirer qu'il faut déjà rattraper la palanquée qui file au milieu des particules. En effet, ce dimanche la visi n'était pas de la partie, un peu comme si, en plus des pierres, nous avions aussi eu droit, non pas aux lettres, mais à la farine du moulin... 
 

55265539La première araignée de l'année

5541554255445546

Une corynactis au milieu d'une éponge à cratères

5547Un petit corail jaune bien solitaire

5554

555855655567Un troque jujube se promène entre alcyons et comatules
5569Une petite cadeline, le premier nudibranche de l'année

5571

Les Lomos du we

5517 Lomo5505 Lomo

Voir les commentaires

me(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');