Regarde la mer . com

Regarde la mer . com

Des photos de plongées, de navires, de ports, de la faune salée... le tout au gré du temps et des saisons.


S-N1, bien plus qu'une bouée...

Publié par Pascal Collin sur 20 Juillet 2010, 07:53am

Catégories : #Epaves

Première bouée du chenal de Saint-Nazaire, elle représente pour les navigateurs au long cours l'approche de l'estuaire de la Loire. Pour les plongeurs, elle symbolise toute autre chose... "S-N1", ce simple nom est synonyme de sorties loin des côtes, de plongées profondes, d'eau souvent claire et d'épaves mystérieuses. Une simple bouée promesse d'une journée d'aventure au goût de néoprène salé. Nombreux sont les plongeurs, parmis ceux qui en connaissent l'existence, à la désirer, à souhaiter l'admirer et, surtout, à vouloir s'immerger dans ses parages.

Car l'attirance des adeptes de l'air comprimé pour S-N1 n'est pas vraiment due à la bouée elle-même qui affiche pourtant une belle livrée rouge et blanche. Non, la raison principale qui vaut le long voyage jusqu'ici se cache bien sûr sous la surface de l'eau. Ce ne sont pas moins de 5 épaves qui gisent aux abords de S-N1. Comme beaucoup d'autres "ferrailles" qui reposent entre Saint-Nazaire et La Rochelle elles sont les témoins de la guerre sous-marine que livra l'Allemagne aux Alliés lors du 1er conflit mondial. La proximité de ces épaves entre elles a fait un temps naviguer la légende d'un convoi. Puis des noms de navires, tous coulés en 1917 mais séparément, sont sortis des archives, permettant d'élucider une partie du mystère.

Mais faute de pouvoir être identifiées individuellement, les épaves de S-N1 continuent d'être nommées du simple acronyme de la bouée, suffixé par une lettre. Et il en sera ainsi jusqu'à la découverte d'éléments permettant de leur rendre à chacune leur propre histoire. En attendant, si la légende du convoi a été oubliée, les épaves, elles, sont liées les unes aux autres par un même maillon... La bouée S-N1.


0520

Commenter cet article