Regarde la mer . com

Regarde la mer . com

Des photos de plongées, de navires, de ports, de la faune salée... le tout au gré du temps et des saisons.


SN1A, cathédrale machine et ruines de poupe

Publié par Pascal Collin sur 10 Septembre 2011, 20:26pm

Catégories : #SN1A

Samedi 3 septembre 2011

Descente sur SN1A pour saluer une des rares machines du secteur qui soit encore debout. Posée au milieu d'un monticule de tuyaux et de toutes sortes de pièces mécaniques, la triple expansion a des allures de cathédrale. Cerait-ce un temple à la gloire du dieu de la plongée ? Ici les gargouilles sont bleues, les enfants de choeurs portent l'aube rayée et les Quasimodos ont des antennes rouges et les bras musclés.

Pile ou face sur le site dont je ne connaissais que la machine en eau trouble... je choisis empiriquement d'entraîner ma binôme au masque rose vers la poupe. Précédés d'un gros lieu, nous suivons le haut du tunnel de ligne d'arbre qui dépasse tout juste du sable. Nous arrivons rapidement à la poupe de l'épave qui est semble-t-il la plus petite des 4 "SN1". Un constat s'impose : ici, l'ensablement fait des ravages et la ferraille atteint péniblement 1m50 de haut !

Un morceau de coque couché, les restes étalés de l'appareil à gouverner en partie recouverts d'un vieux chalut, un treuil retourné, quelques morceaux épars... les tacauds de la zone arrière et leurs "copains" congres n'ont pas les mêmes logements que sur SN1C ! A l'extrême arrière de l'épave, une pale d'hélice surnage au-dessus du sable blanc. Droite comme elle est, on peut imaginer que c'est une tripale qui se cache là dessous.

S'il ne reste que des ruines qui livrent bataille contre les assauts du sable et du temps, il y a en ce lieu tous les ingrédients pour que les fidèles de tôle profonde puissent se prosterner ! C'est ce que nous aurons fait ce samedi, dans une eau plutôt sombre et un peu plus chargée en particules et surtout en courant que lors de nos dernières virées SN1. Nous éteignons nos cierges étanches et remontons vers la surface au ciel gris pour retrouver nos semblables néoprénés. Les 4 épaves de SN1 dans le même été à la météo capricieuse... Un miracle ? Non, il fallait juste "y croire" ! ;-)

T4271

T4261

T4258

T4249

T4280

T4283

T4294

T4303

T4306

T4319

T4324

D'autres photos dans l'album
SN1A_T4258SN1A

Commenter cet article

Pastyme 18/09/2011 15:57


Les photos 2 et 3 sont particulièrement curieuses, ces grandes formes fantomatiques ouvrent la porte à l'imaginaire...on pourrait replacer ces clichés dans le décor de films fantastiques...
bonne journée


Roger 16/09/2011 23:28


Bingo Pascal merci de m'avoir montré le chemin
Bonne soirée
Roger


Roger 16/09/2011 17:36


Salut Pascal, me voila de retour de la Bretagne et l'air de la mer me manque déjà, j'ai même essuyé un petit coup de force 10 sur le chemin des douaniers. Impressionnante cette plongée et cette
machine qui lutte contre l'érosion. En visitant le mémorial des marins à la pointe St Mathieu j'ai pensé à toi car à l'intérieur une voix of égraine tous les bâtiments perdus en mer face à la
pointe.

Amitiés et à bientôt
Roger

PS: Je cherche un site qui en partant du N° PL 648820
me donne le nom et surtout le type du bateau?


Pascal Collin 16/09/2011 22:38



Et la liste des nom doit être longue. Si tu as le courage d'un peu de lecture, l'année dernière j'ai plongé sur une "légende" du secteur. Les photos sont peu probante (Compact en eau sombre...)
mais l'histoire vaut son pesant : http://www.regardelamer.com/article-kleber-cuirasse-de-legende-en-mer-d-iroise-51840476.html


 


Pour ton PL 648820, as-tu tout simplement cherché dans google ?! Car on y trouve quelque chose.



Joseph Guégan 14/09/2011 17:41


Cela doit-être impressionnant lorsque tu découvres ce type de machine au fond de l'océan !
Bonne soirée.


Pascal Collin 17/09/2011 19:22



Oui, surtout quand elle est en "bon état". Avec l'expérience on arrive à en connaitre plutôt bien les élément et c'est amusant de les voir. Parfois il reste même les volants de manoeuvre.



siratus 14/09/2011 01:36


Je remarque ce soir le cliché " la plongeuse et la pale d'hélice".
Sourire
Heureusement que tu nous dis que c'est une plongeuse ;)
Gros bisous


Pascal Collin 15/09/2011 18:48



Regarde la première photo, on voit son masque rose