Regarde la mer . com

Regarde la mer . com

Des photos de plongées, de navires, de ports, de la faune salée... le tout au gré du temps et des saisons.


SN1B, aquarium zone avant

Publié par Pascal Collin sur 4 Octobre 2011, 17:30pm

Catégories : #SN1B

Samedi 24 septembre 2011

La mer et ses mystères… 3h30 après une plongée des plus sombres sur le M263, nous nous immergeons à moins de 10 milles de là, sur SN1B. La visi qui nous attend en bas dépasse nos espérances : 6 ou 8 mètres, et surtout de la clarté ! Les masses d’eau en déplacement dans le quartier SN1 ne sont apparemment pas les mêmes que celles qui sévissent du côté du pauvre dragueur lourd.

Nous profitons de cette visi inattendue pour traverser la machine, explorer la chaufferie et prendre la direction de la zone avant de l’épave encore inconnue de nos yeux. Tout comme l’arrière, l’avant de la B se révèle être un bel aquarium. La ferraille est parcourue par un banc de tacauds qui semble du coup s’étirer de la poupe à la proue. Les rayés s’écartent devant notre progression, laissant apparaitre les queues bleues en embuscade et les antennes rouges aux aguets. Quelques lieus jaunes et coquettes complètent le bestiaire habituel de l’endroit.

Longeant un morceau de coque sur bâbord (attention l’épave est retournée, on a vite fait de s’emmêler les Bd et Td), nous lançons les faisceaux des lampes à l’assaut de l’intérieur de l’épave inaccessible à un plongeur. Ici, c’est le domaine des congres de taille, point de tacauds… on les comprend. Nous  arrivons au bout de l’épave où de nombreux morceaux de chalut recouvrent la tôle d’époque. Un petit tas de chaine concrétionnée et les pattes d’une ancre Marrel émergent au milieu des mailles de filet, de vieux bouts et des flotteurs de pêche. Un peu plus loin, un panneau de chalut abandonné témoigne de la perte d’un chalut entier.  Les noms d’oiseau ont dû voler sur le pont du chalutier. De rage le patron aurait-il jeté un mousse par-dessus-bord ? ! La découverte d’une authentique botte en caoutchouc (à défaut de lingots d’argent…) amène en tout cas à se poser la question !

Nous prenons le chemin du retour par le côté tribord où les tôles planes font la loi. Un treuil et ce qui ressemble à un panneau étanche balisent la route puis c’est l’arrivée aux chaudières où nous sommes rattrapés par les directives et les ordinateurs de plongée. C’est l’heure d’abandonner les lieux pour remonter retrouver le soleil de septembre. Un salut à l’épave et à ses habitants… à la prochaine l’aquarium !


T5056

T5057

T5062

T5068

T5072

T5077

T5076

T5079

T5105

T5108

T5118

D'autres photos dansSN1B_T5057l'album SN1B

Commenter cet article

pascal mengard 20/03/2013 07:43

bonjour, merci quand même.
et bravo pour votre site il est magnifique

Pascal 20/03/2013 19:47



Merci. J'essaie de montrer que les eaux du 44 et du 85 recèlent quelques trésors cachés.



pascal 19/03/2013 19:29

bonjour, je fais partis du club de l'ecp à CHALLANS
vous serait il possible de me transmettre le point gps de l'épave du SN1B

Pascal 19/03/2013 21:35



Bonsoir. Lors des virées plongée, je ne suis que passager. Je n'ai pas les points. Les commandants de bord les gardent généralement fort jalousement.



le croisicais 10/10/2011 21:19


Jolies photos, mais je serai plus tranquille à l'Océarium du Croisic !!! bonne soirée Pascal et merci de nous faire profiter de tes plongées...même en eaux troubles ! Stéphane


Pascal 11/10/2011 12:05



Là, c'est du "live". Tacauds, lieus et bars te frôlent, les congres te dévisagent et les homards te goûtent avec leurs antennes. Il m'arrive aussi d'aller à l'océarium pour une plongée au sec



Merci pour les commentaires



Marie LC 07/10/2011 19:33


Je dois être très fatiguée car j'étais persuadée d'avoir laissé un commentaire ici. Besoin peut-être d'un break... mais je n'y arrive pas.
Comme toujours on te suit avec plaisir dans ces fonds marins... en toute sécurité.


Gérard 07/10/2011 15:39


Chaque photo est vraiment une œuvre, par sa composition et l'intérêt qui s'en dégage