Regarde la mer

U-976, loup gris solitaire

24 Août 2013, 07:20am

Publié par Pascal Collin

Vendredi 24 mars 1944

Au petit matin, le U-976, U-boot de classe VII C, fait surface au large de l'île d'Yeu, à son point de rendez-vous avec les navires en charge de l'escorter. Tous espèrent rejoindre sans encombre la base sous-marine de Saint-Nazaire. Mais comme souvent depuis plusieurs mois, les services secrets britanniques ont décodé les transmissions entre le sous-marin et son commandement. La Royal Air Force lui a réservé un comité d'accueil auquel il n'échappera pas.

A 9h20, alors que le convoi est presque en vue de Noirmoutier, six Mosquitos déchirent le ciel et, déjouant la DCA des navires allemands, fondent sur leur proie. Le U-976, piégé par la faible profondeur ne peut effectuer une plongée d'urgence. Il décrit alors des zig zag et fait parler sa batterie anti-aérienne. En vain. Les obus perforants que crachent les canons de 57 des appareils de la R.A.F ont vite raison de son faible blindage.

Rapidement, l'eau de mer s'engouffre par l'arrière et le U-boot commence déjà à s'enfoncer. Comprenant que le sort en est jeté, l'équipage n'a pas d'autre choix que de l'évacuer et de se regrouper sur le pont. Ce dernier fini par se dérober sous les pieds des marins qui se jettent à l'eau. Ils seront repêchés par les navires de surface tandis que les Mosquitos s'éloignent. L'attaque aura coûté la vie à 4 sous-mariniers de la Kriegsmarine.

Il est alors 9h40. Le U-976, blessé à mort, bascule sous la surface de l'eau pour la dernière fois et s'en va rejoindre le sable 55 mètres plus bas. Dans la violence de l'impact, il se brise sur l'avant du kiosque, puis termine de se poser, incliné sur tribord. Délaissant pour toujours la fureur de la guerre le loup gris de l'Atlantique commence, ce matin de mars 1944, sa nouvelle vie d'épave.


Dimanche 4 août 2013

Près de 70 ans plus tard, le U-976 est toujours là, posé sur le sable blanc du large. Envoyé par le fond par l'aviation de la R.A.F, il subit maintenant les assauts des tempêtes hivernales... et des chaluts. Son étrave s'en est allée voici quelques années ouvrant la coque externe sur l'avant. Les tubes lance-torpilles sont ainsi parfaitement visibles. La barre de plongée bâbord a miraculeusement été épargnée. Un "beau" morceau de chalut est venu dernièrement se coincer sur l'arrière du kiosque. Certains crustacés y sont d'ailleurs pris au piège... A l'arrière, même si les safrans ont disparus, le point de vue proposé par la poupe inclinée est superbe. Elle offre aux yeux des touristes sous-marins l'hélice bâbord et son gouvernail de profondeur.

Situé loin des côtes et à une profondeur de 55 mètres environ, le "U" voit relativement peu de monde. Il n'en est pas moins (ou d'autant plus !) désiré par les plongeurs d'épaves qui connaissent son existence. Et pour cause, son éloignement, justement, assure régulièrement l'eau claire du large (et la faune qui va avec) et la visibilité peut parfois dépasser les 30 mètres. Mais même si une telle clarté n'est pas au rendez-vous, le loup gris solitaire offre généralement à ses visiteurs une plongée qui peut souvent être résumée en un seul mot : inoubliable !

U976 T6461

U976 T6462

U976 T6477

U976 T6479

U976 T6486

U976 T6496

U976 T6499

U976 T6507

U976 T6511

U976 T6522

U976 T6526

U976 T6529

Plus de photos dans l'album
U976 T6461

Commenter cet article

Depthcall 23/09/2014 17:13

Bonsoir,
Superbes images, et superbe reportage bien documenté!!!
Sauriez vous si les marins ont tous quittés le U-976 en surface, ou si certains l'ont quitté au fond, en utilisant leur tauchretter? Merci.

Pascal 24/09/2014 11:48



Bonjour. Ravis que mes pages vous plaisent. Au vu de l'historique ils sont sûrement tous sortis avant que leur navire sombre. Près de Lorient se trouve l'épave du U171. Les survivants s'en sont
sortis à l'aide de tauchretter. Plusieurs pages internet faciles à trouver proposent son histoire.



Benoit HUCHOT 03/09/2013 21:39

Bonjour

J'ai plongé samedi 31 aout dernier avec la Bulle d'Her sur cette épave magnifique qui laisse des souvenirs profonds ...

Vos photos sont d'une qualité exceptionnelle, je suis bluffé
merci de les partager

Benoit des Sables d'olonne

Pascal 03/09/2013 21:50



Bonsoir. Le U976 laisse rarement indifférent. Je suppose que la visibilité était très bonne voire exceptionnelle. Lors de la plongée où j'ai réalisé ces photos, la visibilité était "seulement" de
15 à 20 mètres. Elle ne permettait pas de le photographier plus dans son ensemble. Je l'ai connu avec bien plus de visibilité et une eau bleue à faire pâlir les Marseillais.



Focales 03/09/2013 10:08

Un loup gris qui sur certaines photos (4 et 5 notamment) a presque la gueule d'un requin. Impressionnant vu sous cet angle.
J'aime tout particulièrement les images avec les plongeurs

Pascal 03/09/2013 18:45



Merci Marie. Cette épave de sous-marin, de part son côté historique et son état de préservation fait le bonheur des quelques plongeurs qui ont la chance de lui rendre visite.



Pastyme 28/08/2013 18:25

Impressionnant de netteté.....je veux bien croire qu'une telle plongée soit plis qu'intéressante à tous points de vues....
bonne soirée

PascalXLD 26/08/2013 08:50

Une belle série Merci du partage

Bonne journée

me(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');