Regarde la mer

V414, nuit et jour sur l'ex Sachsen Wald

23 Août 2014, 06:30am

Publié par Pascal Collin

Baptisé "Sachsen Wald" à sa construction en 1939, le chalutier allemand de 57 mètres ne connaîtra pas longtemps l'odeur de la pêche en mer. Rapidement réquisitionné, il est affublé d'armes de guerre dont un canon sur la plage avant. Rebaptisé "V-414" en août 1941, le navire est affecté à la défense de la façade Atlantique où il effectue diverses missions d'escortes sans connaître la fureur du combat durant les premières années d'occupation. En 1944, la pression alliée sur le front ouest s'intensifie. Les airs appartiennent aux boat fighters anglais et sur la mer croisent de redoutables navires de guerres. Les bâtiments de la Kriegsmarine sont devenus des proies.

La nuit du 5 au 6 août 1944, le V414 fait partie d'une flottille de 7 navires allemands qui naviguent à quelques milles nautiques de l'île d'Yeu. Provenant de Saint-Nazaire, les navires descendent vers la Rochelle chargés de soldats et de matériels. Pris en chasse par de puissants bâtiments de guerre alliés, le convoi allemand subit, en milieu de nuit, un déluge de feu et d'acier. L'équilibre des forces est à ce point inégal qu'en 1/4 d'heure à peine, 6 des 7 navires sont envoyés par le fond avec hommes et chargements. Les canons alliés viennent de semer la désolation dans le convoi de la Kriegsmarine. Le seul navire qui réussi à s'extirper du combat sera coulé par l'aviation anglaise quelques heures plus tard.

Vestiges d'un court mais meurtrier combat naval, les épaves de ces navires reposent sur le sable du large vers les 55 mètres de fond à quelques encablures les unes des autres. Parmi ces "ferrailles" se trouve le V414. Ce dimanche 17 août 2014, outre la beauté de l'épave, la visite allait proposer une ambiance surprenante. Ayant traversé un nuage compact à la descente, c'est de nuit et à petite vitesse que nous visitions les restes du chalutier. Puis, comme par magie, à presque 15 minutes d'immersion, le jour se leva subitement et révéla l'épave dans presque 20 mètres de visibilité ! Malheureusement, 3 minutes de plus et c'était déjà l'heure de la remontée. Une des plus belles plongées de la saison et aussi, sûrement, la plus grosse frustration de l'année !

Le récit plus détaillé sur la page de l'Hoheweg.

Le V414 sur le site des ANGES

V414 T9837
V414 T9841
V414 T9846
V414 T9863
V414 T9869
V414 T9872
V414 T9876
V414 T9879
V414 T9881-1
V414 T9884
V414 T9886
Plus de photos dans l'album
V414 T9877

Commenter cet article

me(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');