Regarde la mer . com

Regarde la mer . com

Des photos de plongées, de navires, de ports, de la faune salée... le tout au gré du temps et des saisons.


Yembo, vieux vapeur à flanc de coteau

Publié par Pascal Collin sur 22 Juin 2012, 17:20pm

Catégories : #Yembo

Vendredi 15 juin 2012

Une descente dans le bleu de l'Iroise au Nord Est de Ouessant, près de la Pointe du Stiff. A ce même endroit, au petit matin du 8 août 1875, le Yembo, un cargo britannique de 80m de long flambant neuf se perdait dans la brume et venait déchirer sa coque contre la roche. Sans faire de victime, le vapeur s'enfonça dans les flots et s'en alla se poser sur un fond de roche incliné entre 25 et 45 mètres. Vendu en l'état d'épave peu de temps après (dans l'espoir d'être renfloué ?!), le Yembo fut finalement abandonné à son sort puis oublié plus d'un siècle durant... avant de revivre aux yeux des hommes grâce aux recherches du club Ouessant Subaqua.

Que peut-il bien rester d'un navire soumis à plus de 130 ans de tempêtes bretonnes ? Nous arrivons sur l'épave en même temps que le dauphin Randy. Celui-ci nous quitte rapidement et nous commençons la balade. Le Yembo est posé "à flanc de coteau". Les restes épars de sa proue reposent à environ 45 mètres de fond, bloqués entre le tombant et de gros rochers. La présence d'antiques ancres à Jas ne trompe pas, il s'agit d'un vapeur du 19ème siècle. Près d'elles, un morceau de pont retourné cache un vieux treuil à vapeur.

En contournant le tombant sur quelques mètres, nous nous retrouvons face au gros de l'épave, un beau morceau de navire. Une longueur de carène est suffisamment conservée pour laisser admirer sa rondeur de l'époque et invite à passer contre elle. En continuant la pente, la chaufferie apparaît dans le bleu. Les deux chaudières retournées émergent du reste de l'épave. Après tant de décennies d'immersion, elles n'exposent toujours pas leurs tubes à fumée. Près d'elles, la machine est totalement éclatée. Distinguer ses composants demande de l'attention. Une bielle tordue et le vilebrequin en morceaux contrastent difficilement du fond de roche. A l’image de l’épave en général, la mécanique s’est grandement intégrée au décor.

En léger contrebas, apparait ce qui ressemble à une plage de galets noirs. Pour son premier et unique voyage, le Yembo transportait 2000 tonnes de charbon. La cargaison repose dorénavant étalée entre la roche et un morceau de bordé et offre un beau contraste avec le reste du site.

Trouver la ligne d'arbre et l'hélice demande de s'élever encore un peu plus et exige de fouiner dans les laminaires qui à Ouessant décorent la roche jusqu’à plus de 25 mètres de profondeur. Si l'arbre d'hélice est encore bien cylindrique, la pauvre quadripale n'est plus que l'ombre d'elle-même. Rabotée par la houle et rongée par le sel elle a perdu de sa superbe, tout comme sa cage, allongée sur la roche et recouverte par les "queues de vache". Cette émouvante vision de quadripale meurtrie signe d'ailleurs la fin de la plongée, qui de bas en haut, de la proue à la poupe, aura offert aux visiteurs sous-marins 80 mètres de tôle de fond.


T1160
T1167
T1168
T1170
T1176
T1180
T1181
T1189
T1194
T1192
T1193
T1199Plus de photos dans l'album
T1170
Yembo

Commenter cet article

siratus 30/06/2012 21:32

Je suis encore et toujours impressionnée par la qualité de tes clichés, Pascal. Ils ont un je ne sais quoi de... poétique, oui, poétique; sans difficulté, je suis, je plonge à la découverte de ces
épaves que tu racontes très bien.
La Bretagne est belle sous l'eau aussi ;)
Bonnes bulles.

Sofie 29/06/2012 20:23

Coucou,
impressionnante cette ancre, par contre ces dommages je ne vois pas toutes les photos!
bon week à toi

Danielle B. 27/06/2012 09:32

Comme toujours, je suis en admiration devant tes images. Merci Pascal.

lolob 26/06/2012 18:59

Il semble que le beau navire est bien vieilli... Bon au moins maintenant en cas d'hiver rude tu sais ou trouver du charbon!!

clYk 25/06/2012 14:21

Quel reportage!
Depuis tout petit, le monde sous-marin sous toutes ses formes me fascine. Et là, je suis servi, merci pour ces images!