Regarde la mer

La Lambarde à l'assaut du MT Helen

12 Août 2016, 15:56pm

Publié par Pascal

Mercredi 3 août 2016

C'était une sortie photos sur une entrée de tanker pour Donges. Un tour de pilotine depuis le port de Saint-Nazaire direction la zone d'attente des "gros" pour embarquer sur le MT Helen, un pétrolier de 245m de long.

Une fois à bord du grand navire battant pavillon Grec et alors que la pluie se met à tomber... une avarie de pompe à combustible est déclarée et après quelques tentatives de réparation rapide, la manœuvre est annulée. En effet, cause marée, donc courant, la fenêtre de temps pour effectuer une manœuvre d'entrée ou de sortie est courte et tout retard trop important la fait capoter.

C'est donc sous la pluie et à bord de la superbe vedette Lambarde, qui revint à l'assaut du MT Helen, que nous reprîmes le chemin de la terre. Un beau tour en mer tout de même et une occasion de photographier la pilotine en action. Et le lendemain allait être "la bonne".

Merci aux Pilotes de la Loire et aux marins du MT Helen.

La Lambarde à l'assaut du MT Helen
La Lambarde à l'assaut du MT Helen
La Lambarde à l'assaut du MT Helen

Voir les commentaires

Partici, un porte conteneurs pour le large

9 Août 2016, 16:35pm

Publié par Pascal

Jeudi 5 août 2016

Embarquement avec un Pilote de Nantes - Saint-Nazaire pour le départ du porte conteneurs Partici. Le navire, long de 231m, est arrivé la veille au soir et, après avoir déchargé et embarqué quelques grandes boites d'aciers indispensables à notre consommation, reprend déjà le chemin du large.

Les amarres sont larguées, il faut maintenant éloigner la longue coque du quai et lui faire faire demi-tour pour la mettre dans le sens de la sortie. Deux puissants remorqueurs suffisent pour la manœuvre. Le flot descendant aidant, le Partici évite rapidement et, bientôt, il fait face au pont de Saint-Nazaire qu'il franchi quelques minutes plus tard.

Les remorqueurs nous accompagnent jusqu'aux jetées puis virent en direction de l'avant port. Le Partici met le cap vers le large. Quelques miles nautiques plus tard, la Couronnée, navire des Pilotes et en vue. Le porte conteneurs stoppe ses machines, ses marins déploient une descente puis une échelle de corde le long de la coque. Un canot de la Couronnée est mis à l'eau, c'est notre taxi. Tandis que nous mettons le pied sur le navire des pilotes, le Partici, qui bat à nouveau machine avant, s'éloigne pour mettre cap au sud, direction la Tunisie.

Un grand merci aux Pilotes de la Loire et aux marins du Partici pour leur très bon accueil (comme à chaque occasion dans le monde des marins de commerce).

Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large
Partici, un porte conteneurs pour le large

Voir les commentaires

Mc Cullough, musée sous-marin

1 Août 2016, 10:47am

Publié par Pascal Collin

Le 18 mai 1917, peu avant 5h du matin, le John G Mac Cullough, un cargo de 82m de long transportant du ciment et des pneus pleins, croise la route de l'UC-74. Le sous-marin allemand le salue d'une torpille. Le vapeur s'enfonce et sombre en moins de 5 minutes emportant avec lui le second mécanicien.

Positionnée à quelques milles nautiques dans le sud de l'ile d'Yeu, l'épave du Mc Cullough, magnifique, repose par -47m environ. Régulièrement visitée par les touristes palmipèdes en visite à Yeu, elle propose à ces derniers quelques originalités. L'une d'elle est l'ancien câble télégraphique, qui, tiré quelques années après le naufrage du navire est venu se poser en son travers. Comme ce 16 juillet 2016, ce fameux câble se révèle utile en indiquant la route aux plongeurs qui atterrissent sans avoir la ferraille en vue !

Une autre particularité qu'on aimerait croiser plus souvent, c'est l'état de conservation du navire. La coque demeure, un siècle après le naufrage, en très bon état. Ceci s'explique par la dernière cargaison du Mc Cullough, celle qui l'a suivi dans le monde sous-marin. L'épave du cargo renferme en effet des monticules d'innombrables sacs... de ciment ! Ceux-ci ont solidifié l'épave et lui on permis de traverser les décennies sans trop s'abimer. Lors de son dernier voyage, le vapeur transportait également un nombre important de pneus pleins. Destinés aux véhicules du front, ils dorment là pour toujours et donnent à l'ambiance générale des allures de musée sous-marin.

La machine et les chaudières, enfin, positionnées tout à l'arrière du navire, rappellent qu'à l'origine, celui-ci avait été construit pour naviguer sur les grands lacs d'Amérique du Nord. Le John G Mac Cullough sera finalement venu se perdre de l'autre côté de l'Atlantique, terminant son grand voyage sur le sable du large vendéen.

Plus d'info sur le Mc Cullough sur le site d'Anges Plongée

Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin
Mc Cullough, musée sous-marin

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
me(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');