Regarde la mer

Dans la toile du Belem

9 Mai 2011, 17:30pm

Publié par Pascal Collin

Mercredi 16 mars 2011

J'étais venu prendre rapidement quelques photos du gréement du Belem afin de le comparer avec certaines pièces croisées sous la surface de l'eau. Si j'ai effectivement photographié les poulies, les haubans, les mâts et tout le reste, j'ai aussi eu le droit à 10 minutes de spectacle de l'équipage qui ferlait une voile avec une facilité déconcertante. Vertige interdit et agilité obligatoire dans un gréement à l'allure de toile d'araignée et sous l'oeil d'un magnifique pavillon tricolore.

T7375

T7381

T7378NB

Voir les commentaires

Bora Bora, d'Ajaccio à La Turballe

6 Mai 2011, 16:01pm

Publié par Pascal Collin

Lundi 7 mars 2011

Il était une fois un voilier en bois immatriculé à Ajaccio venu passer l'hiver au sec à La Turballe. Le 7 mars, alors que le soleil avait déjà basculé sous l'horizon, que la lune flirtait avec les haubans et que les lampadaires s'étaient allumés, j'admirais le Bora Bora dans les toutes dernières minutes de moment bleu. A peine le temps de chercher un autre angle que la réverbération du soleil dans l'atmosphère s'était éteinte laissant place à la nuit.


T6551

Voir les commentaires

Cairnstrath, première visibilité et première frustration

3 Mai 2011, 17:05pm

Publié par Pascal Collin

Jeudi 28 avril 2011

Virée Plongépave et entre copains avec Manu et Ben sur le Cairnstrath, un cargo britannique torpillé par l'UC-21 le 4 août 1917. Ce qu'il en reste repose par 25 mètres de fond à quelques Milles de l'île de Noirmoutier.

La première de la saison avec un peu de visibilité, 5 à 6 mètres, et (miracle) de l'eau plus bleue que verte ! Encore laiteuse mais rien à voir avec, au hasard, les 50cm de visi du Pontoporos... Un bon tour des restes du vapeur qui propose de belles pièces aux visiteurs qui ont eu le courage d'affronter la houle. Deux chaudières en partie recouvertes de gorgones et abritant des congres peu farouches. Vous savez, ceux de belle taille qui ouvrent la gueule quand on les approche et qui viennent vers vous, vous forçant à faire marche arrière... Tout près, une impressionnante machine triple expansion posée bien droite, tellement grande qu'elle assombri la zone. En longeant la ligne d'arbre on croise l'hélice de secours, une pompe, 2 guindeaux à vapeur et on arrive à l'hélice quadripale entourée de son appareil à gouverner. Le safran est couché à terre. Tout près, un antique canon gît couché dans la pyrite de fer. Cette dernière sert d'ailleurs de matelas à toute l'épave.

Et elle ne tarde pas à montrer le bout de son nez, la première frustration de la saison. Celle qui vous saisi quand vous profitez pleinement de la plongée et que vous êtes rattrapés par les directives de plongée, la courbe de sécurité ou l'aiguille du manomètre. Obligés de laisser tous ces trésors qui nous tendent les bras pour regagner le mouillage, signe de fin de plongée. La partie avant sera pour une prochaine fois !

Plus d'infos sur le Cairnstrath ici


Cairnstrath 2011

La blennie a-t-elle vu le congre derrière elle ?!
T5455

T5469

T5447

Voir les commentaires

me(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');