Regarde la mer

Articles avec #epaves

Ariel, bric à brac sous-marin

20 Août 2016, 13:05pm

Publié par Pascal

Dimanche 24 juillet 2016

Plongée sur l'épave de l'Ariel, depuis la plage des Sabias sur la côte ouest du petit paradis qu'est l'ile d'Yeu. Après quelques dizaines de minutes de bateau, nous arrivons au-dessus de l'Ariel, là même où le 8 décembre 1954, dans la tempête, le petit cargo hollandais sombrait emportant 5 de ses marins avec lui. Depuis ce triste évenement, son épave repose sur le beau sable du large par 60 mètres de fond.

Bascule arrière, descente dans le bleu Atlantique et nous l'appercevons, l'épave du cargo. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'à par l'arrière, c'est un sacré bazard sous-marin ! La rondeur de la poupe encore existante s'écroule rapidement. On imagine les violents épisodes de destruction qui se sont joués ici lors des coups de tabacs d'hiver. Malgré la profondeur, année après année, les tempêtes ont eu raison des structures navales et ont laminé l'acier. Les apparaux du navire, tordus, ont été éparpillés sur le sable. Idem pour les tôles de ce qui fut la coque. Arrachées, elles reposent désordonnées sur le fond.

Néanmoins, la bonne visibilité aidant, on apperçoit tout de même différentes formes du passé du navire. Treuils, mâts de charge, bittes d'amarrage... Sans oublier la plus belles des pièces : son hélice ! A 60m, la visite passe vite et il est déjà l'heure de remonter. Nous laissons l'épave à ses nouveaux habitants, les lieux, congres, crustacés... à leurs yeux qu'importe le bric à brac, l'Ariel est de tout façon une seule chose : leur maison.

L'ariel sur le site des ANGES

Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin
Ariel, bric à brac sous-marin

Voir les commentaires

PLM 3, désordre d'épave

11 Mai 2016, 19:12pm

Publié par Pascal

Le 15 novembre 1917, le PLM 3, un minarélier de 75m de long transportant 4000 tonnes de houille fait partie d'un convoi de 38 navires venant de Newport et se dirigeant vers Saint-Nazaire. La nuit tombe et les navires passent sous feux réduits. Dans cette nuit sans lune et n'offrant qu'une visibilité réduite, le capitaine du PLM 3 va commertre des erreurs de navigation qui mèneront le navire à sa perte.

Alors que le vapeur et au niveau de l'ile de Groix, n’apercevant aucun autre bâtiment, le capitaine du PLM 3 met même cap au nord pour passer entre l'ile et le continent. Les règles de la navigation en convoi vont rapidement se rappeler au bon souvenir de l'équipage du minéralier qui a sûrement déjà coupé à une ou deux reprises la colonne de navires. Lorsqu'à la passerelle les marins aperçoivent la proue d'un navire il est trop tard. C'est celle du Psyché, un grand charbonnier de 96m de long.

Le choc est violent et la tôle du PLM 3 cède, ouvrant une brèche importante. L'eau s'engouffre et le vapeur ne tarde pas à prendre de la gite. Les marins abandonnent le navire en perdition en montant dans les baleinières. Ils seront récupérés dans la journée par l'escorteur américain USS Corona. Entre temps, le PLM 3 aura sombré à quelques encablures de la côté sud de l'ile de Groix.

Jeudi 5 mai 2016

Reposant sur un fond de sable et de roche, l'épave du PLM 3 affiche une petite profondeur, moins de 15 mètres. Pour le plongeur habitué à suivre sur une épave la logique de la construction navale avec dans l'ordre : proue, cale avant, chaudières, machine, arbre, hélice, safran et poupe...  risque ici d'avoir quelques surprises. La chaudière est plus proche de l'hélice meurtrie que ne l'est la machine. Le safran a depuis longtemps abandonné cette même hélice et repose dorénavant sur l'avant de la machine. Esseulé sur la roche, un immense treuil semblerait presque échappé d'un gros navire moderne. Certains tuyaux de cuivre sont complètement aplatis. On imagine la puissance que la houle hivernale venue du large a exercée sur la carcasse du navire pour déplacer ces éléments et ainsi les ratatiner. Comme si le naufrage du PLM 3 n'avait pas suffit, on a l'impression que son épave a servit de défouloir à Neptune !

Quoi qu'il en soit, cette épave dont les membrures et la rondeur de la poupe dépassent du beau sable blanc groisillon offre une sympathique petite plongée de début de saison, même par une faible visibilité comme celle proposée en ce we de mai 2016.

Une pages détaillée du PLM 3 sur le site d'Anges Plongée

PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave
PLM 3, désordre d'épave

Voir les commentaires

Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue

11 Décembre 2015, 10:41am

Publié par Pascal Collin

"Ostmark" ! Derrière ce nom allemand se cache ni plus ni moins qu'une des plus belles épaves de la façade ouest. Construit en 1936 pour la compagnie aérienne Lufthansa, le lanceur d'hydravions permet à la compagnie allemande de concurrencer l'aéropostale française. Lorsque la guerre éclate, la Kreigsmarine réquisitionne le beau navire dans le but de lui donner une vocation plus militaire. En septembre 1940, stationné aux Canaries, le navire reçoit l'ordre de gagner le port de Brest déjà sous occupation. Il ne l'atteindra jamais. Le 19 septembre, alors qu'il est dans le sud de Belle-Ile En Mer il est repéré par le sous-marin anglais HMS Tuna qui patrouille dans le secteur. Ce ne sont pas les deux dragueurs de mines qui l'accompagnent qui empêcheront le destin de s'accomplir. Une torpille de sa Majesté est lancée et vient exploser contre l'acier allemand qui se déchire. L'Ostmark sombre et s'en va se poser 60 mètres plus bas sur le sable du sud Bretagne.

Dimanche 20 septembre 2015

Tous les plongeurs vous le diront, il est des épaves plus désirées que d'autres. Des épaves aux-quelles on laisse une place au chaud dans son carnet de plongée. Des épaves souvent lointaines, profondes et qui demandent l'alignement des planètes de la météo, des marées et des disponibilités des copains pour enfin être touchées du regard. Pour nombre de plongeurs de la région, les sous-marins U-171 et le moins accessible U-976 sont des ces "épaves - graal". En ce qui me concerne (et je sais que je ne suis pas le seul !), l'Ostmark est l'épave qui occupait mes neurones plongeurs depuis 2 ou 3 ans.

Plus ou moins planifiée à diverses occasions et toujours annulé faute de météo convenable, de plongeurs entrainés disponibles ou que sais-je encore... la sortie se voyait chaque fois annulée. Le dimanche 20 septembre 2015, enfin les conditions sont réunies et nous sommes 3 chanceux à basculer sous la surface à peine ondulée... direction l'épave de l'Ostmark baignée dans une eau d'un bleu profond. Une plongée longtemps attendue mais qui tiendra toutes ses promesses...

La page détaillée de l'Ostmark ainsi que d'autres photos sur le site des ANGES

Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue
Ostmark, lanceur d'hydravions en eau bleue

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>
me(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');